Le sang du monstre – Ali Land

le-sang-du-monstre« Je leur ai tout raconté. Enfin. Presque tout. »

Ali Land, est une ancienne infirmière en pédopsychiatrie qui a toujours été très intéressée par le comportement des adolescents. Ça se ressent très bien dans son premier roman: Le sang du monstre aux éditions Sonatine (17€), tourné donc vers la psychologie d’une adolescente qui a toujours vécu dans la violence et la peur d’un monstre qui n’est autre que sa mère. Un roman que j’ai gagné grâce à Romans sur canapé (un blog et une page Facebook que je recommande grandement 😉 )

Milly en est sûre, en elle, deux chiens se battent: un bon et un mauvais. Mais lequel gagnera ? Est-elle l’héritière du monstre qui l’a élevé, qui fait partie d’elle pour toujours ? Un monstre qui l’a façonné des années durant, lui faisant vivre un enfer entrecoupé de brefs moments de bonheur.
Mais un jour, Milly décide de dénoncer le monstre. Après avoir répété encore et encore tous les détails sordides de son enfance, de son histoire, de ce que sa mère faisait subir à ces pauvres enfants, et être passé entre les mains d’un centre psychiatrique, la jeune fille est finalement confiée à une famille d’accueille.
Le père, Mike, est un psychologue qui va suivre Milly, lui offrir des séances de « relaxation méditative », et la préparer au procès de sa mère, déjà surnommée « la tueuse d’enfants perdus » par les médias. La mère Saskia, n’est qu’une pâle figure que Milly va très vite cernée: faible, droguée, trompant son mari avec son professeur de yoga, l’adolescente ne lui accorde que peu d’importance, allant même certaines fois jusqu’à la taquiner, juste pour la voir paniquer. De plus, il semblerait bien que l’épouse ne soit pas très à l’aise en sa présence. Le dernier membre de cette famille, c’est Phoebe, la fille biologique de Milly et Saskia, souffrant du manque d’intérêt de sa mère, détestant dès les premiers instants la nouvelle venue et lui faisant vivre un enfer au lycée.
Pour Milly, reprendre le dessus est difficile, « elle » vient souvent la voir la nuit. Elle entend « sa » voix dans sa tête et pense souvent à « elle ». Faut-il renier tout ce qu’elle a appris de cette génitrice psychopathe ou bien s’en servir pour parvenir à survivre dans ce nouvelle environnement ? Jusqu’à quel point peut-elle confier ses secrets à Mike ? Une tension entre le bien et le mal qui dure, mais comment cela finira-t-il ?

Une tension présente tout le long du livre. Les crimes sont au passé et il n’y a pas vraiment de description de ceux-ci, mais on sent dès les premiers pages, le côté thriller psychologique. L’héritage d’une mère psychopathe coule-t-il dans les veines de son enfant ? Ce dernier est-il condamné d’avance à reproduire un schéma de violence et de manipulation ? Tout le livre se tient là-dessus et c’est superbement fait. Tantôt on compatit avec cette adolescente, tantôt on se demande ce qui cloche chez elle. Jusqu’à connaître la vérité, qui, je l’avoue, ne surprend qu’à moitié, mais tout de même. J’ai beaucoup aimé ce livre, qui nous montre si bien ce qui peut se passer dans la tête d’un enfant qui a dénoncé les crimes de sa mère, qui pourtant ne parvient pas à s’en détacher, et qui parfois même, regrette de l’avoir fait. L’écriture est fluide et les étapes sont franchies en toute logique, bien organisée et avec un rythme très bien maîtrisé. Je ne peux que conseiller ce livre à tous, car de fait il n’y a aucun passage gore ! =)

Au plaisir de vous savoir en train de dévorer ce livre, si ce n’est déjà fait ! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s