L’archipel d’une autre vie – Andreï Makine (de l’académie française)

makineLa possibilité d’une autre vie

Andreï Makine est l’un de mes auteurs fétiches ! Avec lui, on sait que l’on ne sera jamais déçu, sûr et certain. Que ce soit, Le testament français, La musique d’une vie ou encore ce dernier opus sorti lors de cette rentrée littéraire 2016, L’archipel d’une autre vie aux éditions du Seuil (18€), il émane toujours une beauté exceptionnelle de ses œuvres.

Un orphelin de 15 ans, débarqué dans une ville perdue dans laquelle il a été affecté pour travailler, mais où personne ne prête attention à lui, voit descendre de l’hélicoptère -seul lien direct de cette bourgade avec le reste du monde- un homme énigmatique se cachant vite sous sa capuche et s’enfonçant immédiatement dans la taïga. Avide de comprendre cet homme, sentant un lien naître entre eux, l’adolescent ne peut s’empêcher de le suivre, tant bien que mal à travers ce paysage incomparable.

Mais très vite, le jeune homme se fait prendre et démarre alors, devant un feu salvateur, le récit de Pavel Gartsev. Poussé dans la traque d’un évadé du goulag, Pavel lui aussi a vécu cette sensation de lien, avec ce pauvre bougre survivant dans la taïga mais malin et ordonné. Comment faire quand l’instinct est vicié par le devoir et la pression de commandants avides de gloire, mais tout aussi avides de voir le camarade Gartsev faire une erreur pour pouvoir s’en débarrasser ? Une traque étrange qui le mène vers l’archipel des Chantars, au bout de laquelle une décision pourra être prise. Là, où, une autre vie, loin des conflits des Hommes, de la politique et de la haine pourrait bien être possible.

Encore un magnifique texte de Andreï Makine ! On ne se lasse pas de ces superbes descriptions de paysage, de ces hommes pris dans l’étau de la survie, mais capable de voir la beauté de ce qui se présente à eux. Une taïga impitoyable qui révèle également la véritable nature des Hommes, des camarades de Pavel. Un environnement propice aux confidences, bonnes ou mauvaises, et à la camaraderie sans faux-semblants (ou presque). Une traque qui créée un lien entre l’évadé et le poursuivant, la proie et le chasseur… mais reste à savoir qui est la proie ! J’ai adoré de bout en bout L’archipel d’une autre vie, je ne l’ai pas lâché de toute la journée, impossible de décrocher du style de Makine ! J’adore, j’adore et j’adore !

Au plaisir de vous savoir en train de dévorer ce livre, si ce n’est déjà fait ! 😉

Publicités

Une réflexion sur “L’archipel d’une autre vie – Andreï Makine (de l’académie française)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s