Par delà la pluie – Victor del Arbol

par dela la pluie

Enfin ! Un an après La veille de presque tout, le nouveau venu de Victor del Arbol est enfin arrivé. Croyez-moi, je l’attendais avec tellement d’impatience que mon collègue s’est senti obligé de me le mettre en réservation dès la fin de l’année dernière xD ! Alors quand je l’ai eu entre mes mains, là aussi vous pouvez me croire !, je n’ai fait qu’une bouchée de Par delà la pluie, toujours aux éditions Actes Sud, collection actes noirs (22€50).

Dans une résidence pour retraités, Miguel, ancien directeur de banque atteint de la maladie d’Alzheimer, et Helena impulsive, extravagante mais aussi élégante et envoûtante, se rencontrent. À la suite du décès d’un autre pensionnaire, ils se lancent à corps perdu dans un voyage vers le passé.
Lui, veut sauver sa fille des griffes d’un homme mauvais, pervers narcissique qui la bat jusqu’à l’inconscience. Elle, veut revoir son fils installé à Malmö avec sa famille qui semble si parfaite mais si loin d’elle. Néanmoins, les méandres du passé jouent avec eux, et si la mémoire de Miguel lui échappe, les blessures, les traumatismes d’Helena refont surface avec force. Chacun tente de soigner l’autre, tout en se soignant soi-même, maladroitement, parfois sans comprendre vraiment pourquoi. Pour trouver, enfin, la paix.
Pendant ce temps, en Suède, Yasmina tente tant bien que mal de racheter une dette qui n’est pas la sienne. Entre les griffes de Sture, le « parrain » de ce petit quartier oublié de la Suède, elle n’est qu’une poupée, un objet, une prostituée dont il fait ce qu’il veut, qu’il prête à qu’il veut pour parvenir à ses fins. Mais elle rêve à autre chose, à la liberté pour ne plus entendre les insultes de sa propre famille, qui l’a rejetée depuis sa naissance. Peut-être que le sous-commissaire Gövan sera celui qui lui offrira sa chance.

Encore un roman noir de la part de Victor del Arbol. Nous avons l’habitude venant de cet auteur mais tout de même. Comme une dette héritée des générations précédentes, des erreurs du passé, les personnages payent le prix de leurs erreurs ou pire, des erreurs de leurs ancêtres. Comme un engrenage dont il impossible de se défaire, Miguel et Helena se retrouvent dans cette sorte de prison qu’est leur passé, tentant tant bien que mal d’en être la clé l’un de l’autre. Un roman sur le poids des années et des choix faits, de ces remords qui nous poursuivent jusqu’à la fin. Mais aussi une histoire sur l’amour profond, certainement trop parfois, qui mène à tous les excès. Une très bonne histoire à suivre, ou finalement, on sent bien ce fil rouge qui relie tous les personnages aussi éloignés soient-ils. Les destins s’y enchevêtrent avec délice, déraison et choc. Personnellement, je n’ai pas pu résister aux larmes en lisant Par delà la pluie !

Au plaisir de vous savoir en train de dévorer ce livre, si ce n’est déjà fait ! 😉

Publicités

3 réflexions sur “Par delà la pluie – Victor del Arbol

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s