Une douce lueur de malveillance – Dan Chaon

chaon

Oui, bon, je l’avoue, Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon aux éditions Albin Michel (24€50) est terminé depuis un petit moment. Mais j’ai eu, comme qui dirait, une légère (GROSSE) flemme, qui a duré un peu. Vous savez, le genre de passage à vide où l’on a l’impression de n’avancer sur rien, que ce soit la lecture, le travail, l’inspiration. Heureusement, ce genre de phase ne dure jamais trop longtemps, après un coup de mou ( et une semaine de vacances 😛 ), je m’y remet avec joie et courage (profitez ! ça va pas durer xD ).

Dustin Tillman est un psychologue accompli, marié et a deux fils. Mais tout change lorsqu’un étrange patient entre dans son cabinet. Aqil Ozorowski vient à Dustin avec une obsession pour une enquête de police. Lui-même ancien enquêteur, Aqil est persuadé que derrière ces disparitions d’étudiants, se cache un serial-killer qui drogue et noie ces jeunes gens. D’abord dubitatif, Dustin finit par se prendre au jeu de l’enquête pour tenter de soigner son patient.
Néanmoins, en parallèle sa vie personnelle se complique. Sa femme décède à la suite d’un cancer, et le voilà seul avec ses fils et son frère Rusty, en prison pour avoir assassiner leurs parents ainsi que leur oncle et tante, vient d’être libéré. Dustin ne sait plus où donner de la tête. Avec la libération de Rusty, le passé resurgit avec force, réveillant les blessures et traumatismes qu’il pensait guérit. Pour tenir debout, Dustin va se jeter à corps perdu dans l’enquête de son patient, jusqu’à devenir obsessif à son tour, aveugle à la détresse de ses enfants et au retour de Rusty dans leur vie…

Un roman bien étrange. Dan Chaon arrive très bien à rendre cette atmosphère de paranoïa mêlée de déni qui se colle aux personnages et en particulier à Dustin. On plonge dans un monde qui a l’air manipulé de A à Z, façonné par les mensonges, à la limite de la possession démoniaque parfois. En lisant Une douce lueur de malveillance, on en vient à regarder par dessus son épaule, à chercher des doubles sens dans toutes les paroles, tous les actes de toutes les personnes qui nous entourent. J’ai beaucoup aimé ! Un mélange de roman noir et de polar psychologique ! La fin est grandiose et m’a laissée baba ! Ce n’est pas un roman qui détend, mais il est très bien construit et avec ces chapitres court, nous tient en haleine jusqu’au bout =)

Au plaisir de vous savoir en train dévorer ce livre, si ce n’est déjà fait ! 😉

Une réflexion sur “Une douce lueur de malveillance – Dan Chaon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s